Négocier le prix d’un appartement quand on est une femme ?

Négocier le prix d’un appartement quand on est une femme Vous avez sans doute déjà entendu cette phrase : l’art de la négociation, ce n’est pas donné à tout le monde. Et bien, c’est vrai, négocier le prix d’un appartement ce n’est pas toujours évident, et quand on est une femme on n’ose pas toujours faire valoir ses arguments. Pourtant, avec un peu de bon sens et les quelques astuces que nous allons vous indiquer, vous parviendrez à négocier un bien immobilier avec efficacité.

Atelier Acheter sa résidence principale

 

 

 

Première mission : évaluer le prix du marché de l’immobilier dans les environs.

 

Acheter au prix le plus juste, surtout si vous prévoyez de faire un investissement immobilier et que vous achetez un bien pour le louer ensuite, c’est absolument essentiel. Il faut donc avoir une bonne idée du prix du marché de l’immobilier pour savoir si le prix de vente est surévalué ou non. Vous n’avez pas besoin d’être un professionnel de l’immobilier pour parvenir à connaître le prix au mètre carré pratiqué dans le quartier ou la ville que vous visez.

Consultez les petites annonces immobilières en ligne : vous trouverez certainement des biens à vendre équivalents à celui que vous visez. Prenez bien en compte tous les critères et observez attentivement les photos. Vérifiez que les appartements ou maisons sont dans le même état que votre future acquisition, qu’ils ont une exposition, une localisation, un équipement équivalents. En faisant une moyenne entre les prix les plus hauts et les prix les plus bas, vous vous ferez une bonne idée de la réalité du marché de l’immobilier.

Les sites internet de certains réseaux d’agences immobilières sont également des mannes d’information : sur www.meilleursagents.com par exemple, vous trouverez pour la ville de votre choix une carte indiquant très clairement le prix au mètre carré suivant le quartier ou la rue. On ne peut pas faire plus simple !

Il faut aussi tenir compte du dynamisme général du marché de l’immobilier du secteur. Certains quartiers en perte de vitesse ont beaucoup de mal à trouver preneurs. Réfléchissez bien avant de vous lancer dans l’achat d’un bien immobilier locatif dans ce cas : le prix est peut-être intéressant, mais vous pourriez avoir des difficultés à trouver un locataire prêt à payer le loyer qui vous garantit une bonne rentabilité immobilière.

 

Deuxième mission : vous faire une idée précise du prix réel du bien.

 

Entre le prix de vente affiché et le prix d’achat réel, il y a souvent une différence qui peut être très importante, le plus souvent autour des 10%, mais elle peut être beaucoup plus grande. Si le vendeur est un particulier, il aura tendance à surestimer sa maison, surtout s’il sait que l’acheteur va négocier le prix. Dans ce cas, le prix de vente affiché sera gonflé justement pour intégrer la future négociation. Lorsque le bien est présenté par une agence immobilière, le prix de vente est généralement plus juste : l’objectif de l’agence est de parvenir à vendre le bien pour toucher sa commission, et si le prix est trop élevé par rapport au marché, l’agence sait très bien que le bien ne se vendra pas du tout.

C’est lors de la visite que tout va se jouer. Vous devez garder en tête que votre objectif est d’estimer la marge de négociation immobilière que vous pourrez avoir. Renseignez-vous auprès du vendeur pour savoir depuis combien de temps la maison ou l’appartement est en vente. Si le bien est sur le marché depuis longtemps, il est probable que vous arriverez à négocier plus facilement. Si le vendeur est en cours de divorce ou s’il est muté, il sera pressé de vendre ce qui ouvre une marge de négociation supplémentaire.

Prenez bien en compte tous les paramètres pour estimer de combien vous pouvez négocier le prix de l’appartement. Est-ce un rez-de-chaussée ? Vous pouvez soustraire directement jusqu’à 10% par rapport au prix du mètre carré moyen du quartier. En effet, les rez-de-chaussée sont souvent plus sombres, plus bruyants et sont moins prisés que les étages élevés. Si l’appartement est en étage, l’immeuble dispose-t-il d’un ascenseur ? S’il n’y en a pas, là encore c’est un facteur de négociation à la baisse. Le ravalement a-t-il été fait récemment ? C’est un coût important qui peut être à prévoir dans les premières années suivant l’achat, et c’est un critère que vous pourrez faire valoir.

Estimez le montant des travaux, s’ils sont nécessaires : la cuisine et la salle de bains sont-elles à refaire ? L’électricité est-elle aux normes ? Dans quel état sont l’isolation et les fenêtre ? N’hésitez pas à solliciter un artisan pour obtenir un devis que vous produirez au moment de la négociation du prix de votre achat immobilier, le vendeur aura ainsi sous les yeux une preuve irréfutable du bien fondé de votre baisse de prix.

 

Troisième mission : passez à l’action !

 

Forte de toutes les informations sur le prix du marché, le secteur, l’état de l’appartement ou de la maison, vous êtes prête à aborder la question qui fâche : comment négocier une maison avec travaux, ou comment négocier le prix d’un appartement, et surtout, de combien peut-on négocier ?

La technique, c’est de faire comprendre au vendeur que son bien vous intéresse. Mais que le prix de vente, lui, ne vous convient pas du tout. Déroulez les arguments que vous avez listés pour lui montrer les points noirs de son appartement ou maison. Il les connaît certainement, mais vous lui prouvez ainsi que vous aussi, vous les connaissez et qu’en conséquence on ne vous la fait pas.

Parlez avec le vendeur de prix, et non de pourcentage de négociation. Ce qui est important, c’est le prix réel que vous allez payer. Il se peut que le bien immobilier que vous négociez soit déjà au juste prix. Ou s’il a été largement surestimé, que le bien est très dégradé ou le vendeur pressé, le pourcentage de baisse peut aller jusqu’à 50%. La plupart des vendeurs prévoient dès l’affichage du prix une négociation d’environ 10%. C’est une bonne base de départ pour démarrer la négociation de votre achat immobilier.

Négocier prix maison avec agence

Si vous voulez approfondir je vous recommande les articles suivants

Laissez un commentaire Facebook !

Atelier Acheter sa résidence principale

N'investissez pas avant d'avoir lu çà

Ce cursus offert vous est proposé par mon mentor Belrix qui est maintenant indépendant financièrement notamment grâce à l'investissement locatif meublé.
En plus du guide, vous recevrez par e-mail l'accès à des vidéos privées sur la location meublée courte et longue durée et beaucoup d'autres surprises
Cliquez sur l'image suivante pour vous inscrire.

Formation l'essentiel de l'investissement immobilier

Soyez sûr de recevoir toutes mes astuces pour mieux investir dans l'immoblier

Ne manquez plus aucun de mes conseils !

En cadeau ce cursus exclusif pour débuter en investissement locatif !

 
fermer la fenetre

BLOG ELLE INVESTIT !
Restons en contact !


Inscrivez vous dans mes contacts privés et recevez en exclusivité par e-mail de nombreuses astuces afin de mieux investir...
Si vous avez aimé faites le savoir :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.